La tortue Luth de Guyane bat tous les records de nage !

Source : Dinosoria


Après 4 mois de suivi Argos des tortues Luth, les données recueillies par télédétection démontrent à nouveau l’extrême adaptation de cette espèce à la haute mer.
Palana, Apotilï, et Yalimapo, les trois femelles équipées fin juillet au sein de la Réserve Naturelle de l'Amana, sont maintenant toutes à plus de 4000 Km de distance de leur site de départ. Elles continuent leur nage à un rythme soutenu, maintenant une moyenne de plus de 100 Km parcourus par semaine depuis leur départ de Guyane !

Leurs plongées restent bien mystérieuses, mais impressionnantes ; ainsi Yalimapo est descendue à 1 020 m de profondeur ! Pour quelle raison ? Recherche de nourriture, nécessité de fuir un prédateur, ou un autre danger, nul ne le sait.

Tortue Luth


Au cours de leurs déplacements, ces trois tortues Luth auront réussi, avec un peu de chance, à éviter de nombreux pièges.
Ainsi l’un des principaux dangers identifiés dans la région des Guyane reste la pêche illégale, et les longs filets maillants dérivants qui capturent accidentellement les tortues Luth.
A l’heure actuelle, ces tortues Luth femelles sont localisées au beau milieu de l’océan.

V.B (06.12.2005)
Article original sur wwwf.fr


Puce Dossier complémentaire

fleche La Tortue de mer

< Encyclopédie des Tortues



Copyright 2018 | designed by Arnaud Cornu


Valid XHTML 1.0 Strict Valid CSS! Level A conformance icon, W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0